Le ciel se trouve sur terre – Ake Edwardson


livre

Ma dernière lecture était un thriller suédois. Hum ces dernières années, qui dit thriller dit forcément suédois me direz vous ! Personnellement, le polar suédois représente pour moi une valeur sûre qui m’assure un bon moment de lecture.

Avec ce roman, je découvrais l’auteur, Ake Edwardson, et son enquêteur Erik Winter. Et bonne surprise, un enquêteur avec une vie de famille ! Assez rare pour m’avoir marquée puisqu’en effet, dans les polars, les flics sont très souvent des âmes esseulées, assez portés sur la boisson et presque mis au banc de la société (souvent de leur propre fait). Bon notons qu’Erik, malgré sa stabilité familiale, dispose d’une certaine propension à apprécier le whisky et les nuits blanches. 

Sans surprise, on plane dans une atmosphère sombre et humide, très loin de l’univers joyeux des fêtes de fin d’année. Pas de crime à proprement parlé dans cette enquête menée avec délicatesse et ménagement au travers de laquelle on découvre au fur et à mesure les raisons qui ont amenées ces agressions et enlèvements. Au final, on a froid dans le dos, de peur, presque que l’histoire ne devienne réelle. A découvrir, accompagné d’un bon plaid et d’un bon thé pour réchauffer l’atmosphère !

Notez au passage que ce roman peut tout à fait ce lire indépendamment des romans précédents qui ont étalement Eric Winter comme personnage principal.

 Synopsis : « un climat d’angoisse éclipse à Göteborg les festivités de fin d’année. Tour à tour, des enfants sont enlevés quelques heures par un inconnu sans qu’aucun crime puisse être constaté. Alors qu’il enquête sur de violentes agressions touchant les étudiants, Erik Winter est sur le qui-vive. Jusqu’à ce que les deux affaires s’accélèrent brutalement ». 500 pages en version poche.

L’auteur : Ake Edwardson est né le 10 mars 1953 à Vrigstad. Journaliste et écrivain suédois, certains le considère comme le successeur de Henning Mankell (L’oeil du léopard, Les chaussures italiennes …). Traduits dans plus de 20 langues, il a notamment reçu le Grand Prix du roman policier suédois en 1997 pour son roman Danse avec l’ange. Erik Winter est son personnage principal. Le ciel se trouve du terre est le cinquième roman qui le met en scène.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s